Mali: des opposants font leur entrée au gouvernement

7 avril 2011 à 4h43 par La rédaction

BAMAKO (AFP)

La présidence malienne a rendu publique mercredi la liste du gouvernement du nouveau Premier ministre, Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, comportant 32 membres incluant des responsables de l'opposition.

Parmi ces opposants, figure le docteur Bokary Treta, du Rassemblement pour le Mali (RPM, de l'ex-Premier ministre Ibrahim Boubacar Kéita), nommé ministre de l'Elevage et de la Pêche.

Djiguiba Kéita, membre du Parti pour la renaissance nationale (Parena, de l'ex-ministre Tiébilé Dramé), est le nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports dans cette équipe comptant trois membres de plus que l'équipe du Premier ministre Modibo Sidibé qui a démissionné sans explication le 30 mars.

Certains postes clés ne changent pas de titulaires par rapport au précédent gouvernement: Natié Pléa reste à la Défense, le général Sadio Gassama à la Sécurité Intérieure, Aghatam Ag Alhassane à l'Agriculture et Maharafa Traoré à la Justice.

En revanche, d'autres maroquins importants changent de main, comme celui des Affaires étrangères, confié à Soumeylou Boubèye Maïga, journaliste de formation et membre influent de l'Alliance pour la démocratie au Mali (Adéma, mouvance présidentielle).

M. Maïga, qui remplace Moctar Ouane, est aussi spécialiste des questions de sécurité et ex-ministre de la Défense de l'ancien président (1992-2002) Alpha Oumar Konaré.M. Maïga devrait, selon les observateurs, contribuer à réchauffer les relations du Mali avec des pays du Sahel comme l'Algérie.

Le ministère de la Communication est désormais dirigé par le journaliste Sidiki Konaté, qui était jusqu'à sa nomination directeur général de l'Office de radiodiffusion télévision du Mali (ORTM).M. Konaté, qui remplace Mme Diarra Mariam Diallo, est par ailleurs porte-parole du gouvernement.

Les candidats quasiment déclarés à l'élection présidentielle prévue en 2012 quittent le gouvernement.Parmi eux, l'ancien ministre de l'Emploi, Ibrahima Ndiaye.

Autres personnalités non reconduites à leurs postes: Mamadou Diarra (ex-Energie), Abou-Bakar Traoré (ex-Mines), Ahmadou Abdoulaye Diallo (ex-Industrie), Sanoussi Touré (ex-Economie et Finances).L'ex-ministre délégué au Budget, Lassine Bouaré, est promu ministre de l'Economie et des Finances.

Selon la présidence malienne, ce gouvernement devra notamment organiser des élections générales - dont la présidentielle - en 2012.Le chef de l'Etat malien Amadou Toumani Touré, qui terminera l'année prochaine son second et dernier quinquennat, a déjà déclaré qu'il n'a pas de dauphin.

La nouvelle équipe devra aussi poursuivre les réformes de l'Etat.Un ministère de la réforme de l'Etat a été spécialement créé, il est dirigé par Daba Diawara, un ex-ministre du Travail.

Née il y a 63 ans à Tombouctou (nord), Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé est la première femme nommée Premier ministre au Mali.Ancienne ministre, ancienne fonctionnaire internationale, elle n'est pas connue comme membre active d'un parti politique malien.