Niger : campagne de vaccination de 4,2 millions d'enfants contre la rougeole

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Niger a lancé vendredi avec l'appui de ses partenaires internationaux une campagne de vaccination de 4,2 millions d'enfants contre la rougeole, une des causes de la mortalité infantile dans le pays, a annoncé le ministère de la Santé.

"Une campagne de vaccination de masse d'une semaine contre la rougeole a démarré ce 13 septembre sur toute l'étendue du territoire national et touchera 4,254 millions d'enfants âgés de 9 à 59 mois", a déclaré le ministre nigérien de la Santé, Iliassou Maïnassara. "En dépit de tous les efforts consentis dans la lutte contre les maladies transmissibles, on note encore la persistance d'épidémies localisées de rougeole" au Niger, a déploré le ministre, en procédant à Niamey au lancement de cette campagne appuyée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Unicef (Fonds des Nations Unies pour l'enfance) et l'alliance Gavi. Le but de cette campagne est de "contribuer à réduire la mortalité et la morbidité évitable par la vaccination" avec un objectif pour le Niger "d'éliminer la rougeole d'ici fin 2020", a-t-il dit. Mais "le retard de l'organisation de cette campagne qui devait se tenir en 2018 a eu pour conséquence (...) la survenue d'épidémies dans plusieurs districts sanitaires", a déploré Félicité Tchinbindat, la représentante de l'Unicef au Niger, présente à la cérémonie. Depuis janvier 2019, "9.741 cas suspects" ont été notifiés au Niger avec "53 décès", a-t-elle regretté. "La rougeole est une maladie virale grave et extrêmement contagieuse et elle reste une des causes importantes de décès du jeune enfant, alors qu'elle peut être évitée par la vaccination", a-t-elle expliqué. Les enfants des migrants, des réfugiés et des déplacés du fait de l'insécurité seront notamment ciblés par la campagne, a-t-elle assuré. Le Niger, Etat sahélien pauvre d'Afrique de l'Ouest, détient l'un des plus forts taux de croissance démographique au monde (3,9% par an), selon les statistiques officielles.