Niger: supectée de "connexions douteuses" l'ONG Acted suspendue dans le Sud-Est

Par AFP

AFRICA RADIO

Les activités de l'ONG française Acted ont été "suspendues jusqu'à nouvel ordre" pour ses supposées "connexions douteuses et subversives" dans le sud-est du Niger proche du Nigeria et théâtre d'attaques jihadistes, a appris mardi l'AFP auprès des autorités régionales.

"Les activités de l'ONG Acted sont suspendues jusqu'à nouvel ordre dans la région de Diffa. Une enquête est ouverte pour clarifier sa situation", indique dans une lettre du gouverneur de Diffa, Issa Lémine, adressée à la police régionale et datée de lundi.Dans une lettre séparée adressée le même jour au responsable d'Acted dans la région de Diffa et dont l'AFP a pris connaissance, le gouverneur écrit qu'il "semble que votre organisation mène des activités qui sont en contradiction avec son statut et le cadre du partenariat qui la lie à l'Etat du Niger"."Ainsi, il m'a été rapporté à plusieurs reprises par des sources vérifiées que l'ONG Acted entretient des connexions douteuses et subversives au profit d'une organisation terroriste", affirme-t-il. "Il a été également rapporté un fort degré d'affairisme au sein de votre organisation dans toutes les activités", ajoute le gouverneur.Il estimé que "pour clarifier cette situation, nous sommes dans l'obligation de prendre des mesures conservatoires et mener une enquête préliminaire au niveau local, avant de transmettre le rapport à Niamey au ministère qui statuera définitivement"."Pendant le temps de l'enquête qui durera dix jours renouvelables, vos activités doivent être suspendues, surtout les déplacements sur les sites", conclut-il.Acted n'avait pas encore réagi mardi à cette décision et ces accusations.C'est la première fois que les autorités nigériennes suspendent les activités d'une ONG internationale dans la région de Diffa, épicentre depuis 2015 d'une grave crise humanitaire, avec la présence de près de 300.000 réfugiés du Nigeria et de déplacés internes fuyant les atrocités de Boko Haram et l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap) sa branche dissidente.Acted est présente au Niger depuis 2010 et vient en aide aux populations déplacées dans la région de Diffa et dans la zone dite des "trois frontières", aux confins du Niger, du Mali et du Burkina Faso, également frappée par des groupes jihadistes liés à Al-Qaïda et à l'organisation Etat islamique (EI).Dans la région de Diffa, Acted fournit de l'eau potable aux déplacés et aux communautés locales et leur distribue également des abris ainsi que des biens non alimentaires. Elle mène en outre une campagne de sensibilisation pour la prévention des épidémies.Le 9 août 2020, six jeunes humanitaires français d'Acted avaient été assassinés avec leur chauffeur et leur guide nigériens dans la zone touristique de Kouré, proche de la capitale Niamey, attaque revendiquée par l'EI.Acted avait alors suspendu temporairement ses activités au Niger, mais avait assuré n'avoir aucune intention de quitter le pays.