Niger: un soldat tué, 6 blessés lors d'un accrochage avec des "bandits"

Par La rédaction

NIAMEY (AFP)

Un militaire nigérien a été tué et six blessés dimanche dans un accrochage avec des "bandits armés" dans le nord du Niger, a déclaré lundi le ministère nigérien de la Défense tandis qu'un diplomate nigérien a évoqué des éléments d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

L'accrochage entre une patrouille militaire et un groupe de "bandits armés" circulant à bord de trois véhicules est survenu à 80 km de la cité minière d'Arlit (nord), indique le ministère dans un communiqué lu à la télévision nationale.

Aqmi avait kidnappé dans cette ville en septembre 2010 cinq Français, un Togolais et un Malgache.Elle retient toujours en otages quatre Français.

L'armée nigérienne a déploré un tué et six blessés dans ses rangs, tandis qu'un "bandit" a été tué, affirme le ministère sans préciser le nombre et l'identité des bandits.

De son côté, un diplomate nigérien qui accompagnait le président Mahamadou Issoufou en visite à Bamako a parlé d'un accrochage avec "des combattants d'Aqmi".

La branche maghrébine d'Al-Qaïda, qui a des bases au Mali et ses racines en Algérie, commet attentats, enlèvements et divers trafics dans plusieurs pays du Sahel, dont le Niger.