Nigeria: au moins 5 personnes tuées dans le nord du pays

Par La rédaction

KANO (AFP) - (AFP)

Au moins cinq personnes, dont un policier, ont été tuées par balles jeudi au cours de deux attaques distinctes dans le nord du Nigeria, ont indiqué la police et l'armée nigériane.

"Je peux confirmer que trois personnes, dont un policier, ont été abattues par quatre inconnus armés" qui circulaient sur deux motos à Kano (nord), sur le terrain d'une usine abandonnée, a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police de l'Etat de Kano, Rilwanu Dutse.

Deux victimes sont mortes sur place, la troisième est décédée à l'hôpital, a-t-il précisé, sans désigner nommément les agresseurs.

Dans le passé, des membres de la secte islamiste Boko Haram ont perpétré ce genre d'agressions en roulant à bord de véhicules à Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria.

De son côté, le lieutenant colonel Sagir Musa, un porte-parole de l'armée à Maiduguri (nord), capitale de l'Etat de Borno, où la seconde attaque a été menée, a déclaré que deux commerçants avaient été tués par des hommes armés qui avaient tiré sur eux dans un grand marché de la ville.

Des commerçant de ce marché ont déclaré que les agresseurs avaient tué quatre personnes, toutes des chrétiens de l'ethnie Ibo.

"Les tireurs sont venus vers 10H30 et ont ouvert le feu sur les victimes devant leurs magasins.Ils avaient choisi leurs cibles d'avance et toutes les quatre personnes abattues étaient des commerçants chrétiens Ibo", a déclaré un commerçant qui a requis l'anonymat.

"C'était une attaque ciblée", a-t-il affirmé. 

Ces agressions interviennent un jour après la levée de l'état d'urgence décrété le 31 décembre 2011 dans quatre Etats du nord du Nigeria en raison d'une série d'attaques attribuées à la secte Boko Haram.

La secte responsable de plus d'un millier de morts depuis 2009 affirme vouloir établir dans le nord du pays à majorité musulmane un Etat strictement islamiste.