Nigeria: Boko Haram attaque une base dans le Nord-Est, un soldat tué

Par AFP

AFRICA RADIO

Des jihadistes lourdement armés du groupe Boko Haram ont attaqué vendredi une base militaire du nord-est du Nigeria tuant un soldat, ont indiqué des sources militaires de ce pays où les opérations sanglantes des insurgés se multiplient.

Des combattants du groupe de l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP), une faction de Boko Haram affiliée à l'organisation de l'Etat islamique, sont arrivés à bord de camions équipés d'armes anti-aériennes et ont attaqué la base située dans le village d'Arege, près de la localité de Baga sur les bords du Lac Tchad."La base a été attaquée ce matin vers 05H30 (04H30 GMT) et les soldats ont répondu en force, ce qui a conduit à une bataille intense", a indiqué un officier nigérian à l'AFP."L'attaque a été repoussée avec succès mais malheureusement un soldat a été tué et sept autres ont été blessés dont un officier", a-t-il poursuivi sous couvert de l'anonymat.Une seconde source militaire a donné le même bilan côté militaires. En revanche, il n'y avait pas d'informations sur le bilan du côté des insurgés. C'est la deuxième fois en une semaine que cette base est prise pour cible par le groupe Boko Haram: mercredi, ils avaient mené un assaut qui s'est soldé, selon l'armée, par "de nombreuses victimes" parmi les jihadistes.Ces derniers mois, le groupe jihadiste a multiplié les attaques contre des cibles militaires dans le nord-est du pays, infligeant de lourdes pertes humaines et matérielles à l'armée. Candidat à sa propre succession en février prochain, le président Muhammadu Buhari fait face à un bilan sécuritaire très critiqué. La situation est telle dans la région que les pays du Lac Tchad ont demandé, lors d'une réunion de leurs dirigeants jeudi à N'Djamena un soutien de la communauté internationale dans leur "lutte contre le terrorisme".