Ouganda: aide internationale réduite à cause de la corruption

Par La rédaction

KAMPALA (AFP)

Plusieurs pays et organisations internationales ont réduit leur aide à l'Ouganda faute d'efforts suffisants du gouvernement pour combattre la corruption, selon un communiqué parvenu mardi à l'AFP.

"Les partenaires au développement avaient initialement prévu de fournir 360 millions de dollars sous forme de soutien budgétaire pour l'année 2010/11", indique un communiqué émanant de 11 donateurs principaux, dont la Banque Mondiale, le Royaume-Uni et la Commission européenne.

"Mais, en se fondant sur les résultats de l'évaluation, nombre de partenaires ont décidé de réduire ou de reprogrammer leurs contributions de soutien budgétaire.Le versement total de soutien au budget sera donc d'au moins 10% moindre qu'initialement annoncé", lit-on encore dans le communiqué.

Les partenaires expliquent leur décision par "un échec dans la lutte contre la corruption à niveau élevé".Les donateurs étrangers contribuent au tiers du budget annuel de l'Ouganda, assurant presque entièrement les dépenses de santé et d'éducation.

Les donateurs ont notamment fait référence à la disparition de fonds -27 millions de dollars- lors de l'organisation d'un sommet du Commonwealth en 2007 à Kampala.Les responsables, dont le vice-président et un ministre, impliqués dans ce scandale selon une enquête officielle ougandaise n'ont toujours pas été inculpés.

"Plus d'un an après le rapport d'audit de ce Sommet des chefs de gouvernement du Commonwealth, des actions insuffisantes ont été menées par le gouvernement pour discipliner les officiels et recouvrer les fonds mal appropriés", précise le communiqué des donateurs.