Portugal: un député d'extrême-droite pour le renvoi d'une collègue en Afrique

Par AFP

AFRICA RADIO

Le seul député d'extrême droite au Parlement portugais a fait scandale en proposant qu'une parlementaire noire soit "rendue à son pays d'origine" en Afrique de l'ouest pour avoir défendu la restitution des -uvres d'art provenant des anciennes colonies.

Dans son éditorial de mercredi, le quotidien de référence Publico a qualifié d'"abjecte" la tirade d'André Ventura, le chef du parti Chega (Assez).

"Je propose que la députée Joacine soit elle-même rendue à son pays d'origine.Ce serait beaucoup mieux pour tout le monde", a écrit mardi André Ventura sur sa page Facebook.

Joacine Katar Moreira, née en Guinée-Bissau, a déposé mardi au Parlement un texte proposant l'élaboration d'une liste du patrimoine que le Portugal devrait restituer à ses anciens territoires d'outre-mer.

Depuis qu'il s'est fait élire au Parlement lors des élections d'octobre 2019, devenant le premier député d'extrême droite au Portugal depuis l'avènement de la démocratie en 1974, M. Ventura a fait régulièrement parler de lui pour ses propos désobligeants envers les communautés noires ou roms.

En réaction à son commentaire de mardi, le parti de Mme Katar Moreira, la petite formation de gauche Livre (Libre), a dénoncé "les attaques personnelles constantes et les références à caractère raciste" contre sa seule députée.

D'autres élus du Parti socialiste au pouvoir ou du Bloc de gauche (extrême gauche) ont également taxé les propos de M. Ventura de "racistes".