RDC: démantèlement d'un réseau d'approvisionnement en munitions à destination de la RCA

8 mai 2020 à 12h11 par AFP

AFRICA RADIO

Les autorités d'une province du nord-ouest de la République démocratique du Congo ont annoncé avoir démantelé un réseau de trafic de munitions vers la Centrafrique voisine, a-t-on appris vendredi d'une source administrative.

"Fin avril, nos services ont saisi d'abord dix cartons de bombes utilisées dans des combats de corps à corps puis 1.490 munitions neuves pour AK 47", a déclaré à la presse Izato Nzege, gouverneur du Nord-Ubangi, province congolaise voisine de la RCA."Une commerçante a été interpellée. Elle est considérée comme la plaque-tournante et le point d'intersection des filières entre la frontière avec la RCA et Kinshasa d'où venaient ces cargaisons", a indiqué M. Nzege.L'affaire est entre les mains de la justice et des renseignements militaires, a-t-il ajouté."Déjà vers 2017-2018, la même commerçante livrait des armes et des munitions à des officiers Seleka (rebellion centrafricaine), selon des rapports de nos services. Elle vendait des munitions à même le sol en Centrafrique", a-t-il expliqué.Deux responsables indiens d'une société congolaise d'aviation spécialisée dans le fret ont été interpelés fin avril par les renseignements militaires puis relâchés, a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête.La RDC et la RCA partagent une frontière de plus d'un millier de kms.Le 22 avril, le président centrafricain Faustin Archange Touadera avait effectué une visite-éclair à Kinshasa auprès de son homologue congolais Félix Tshisekedi, "dans le cadre du renforcement des relations de bon voisinage" entre la RDC et la RCA, sans un commentaire sur des questions sécuritaires.Le ministre congolais de la Défense n'était pas immédiatement disponible pour réagir.