Sénégalais tués en Italie: manifestation à Florence contre le racisme

Par La rédaction

FLORENCE (Italie) (AFP) - (AFP)

Des milliers de personnes ont manifesté samedi contre le racisme à Florence (centre) où un militant d'extrême droite a tué par balles mardi dernier deux vendeurs ambulants sénégalais, et en a blessé trois autres.

"Nous voulons aujourd'hui être à l'aube d'un nouvel espoir pour que nos frères ne soient pas morts en vain", a déclaré à la presse un porte-parole de la communauté sénégalaise, M. Pape Diaw.

"Nous devons travailler vraiment pour la coexistence pacifique et le respect.Cela doit être une vraie lutte et pas seulement une façade", a-t-il ajouté.

Un sénateur du Parti démocratique (centre gauche), Vannino Chiti, qui participait à la manifestation, a lancé un appel pour que la loi italienne permette aux enfants d'immigrés d'acquérir la nationalité italienne et a demandé "un fort engagement de tous contre le racisme".

Gianluca Casseri, un habitant de Florence, a tué mardi deux vendeurs sénégalais qui sont morts sur le coup.Un troisième, âgé de 37 ans, a été conduit dans un état jugé très grave dans un hôpital de la capitale toscane."Il restera paralysé à vie", selon un porte-parole de la police.

Le tireur, âgé de 50 ans, a blessé deux autres vendeurs ambulants avant de se suicider.

Avant la manifestation, des dizaines de Sénégalais se sont par ailleurs rassemblés sur le marché de la place Dalmazia où la fusillade a commencé pour lire des passages du Coran, tandis que d'autres ont déposé des fleurs et des messages sur les lieux du drame.

Plusieurs membres de la communauté sénégalaise ont demandé la dissolution immédiate de l'organisation d'extrême droite Casa Pound, à laquelle appartenait le tireur.