Somalie: le président déterminé à ramener la paix malgré un nouvel attentat

9 novembre 2013 à 15h09 par La rédaction


Mogadiscio (AFP)

Le président somalien a promis samedi de poursuivre ses efforts pour ramener la paix et la sécurité dans son pays, au lendemain d'un nouvel attentat meurtrier dans le centre de Mogadiscio attribué aux insurgés islamistes shebab.

Au moins quatre personnes, dont un diplomate somalien, ont été tuées et 15 blessées dans l'explosion d'une voiture piégée visant un hôtel de luxe de la capitale, selon les autorités somaliennes, qui ont attribué l'attaque aux shebab liés à Al-Qaïda.

"Je condamne avec force cet acte de terrorisme haineux commis par les shebab devant l'hotel Maka al Mukurama, qui a fait des morts et des blessés dans la population civile", a dit le président Hassan Sheikh Mohamud dans un communiqué.

"Le but de l'attentat était de terroriser les gens pour stopper le processus devant mener à la paix et à la stabilité en Somalie.Nous disons clairement aux shebab qu'ils ne nous feront jamais cesser de progresser vers la paix, la stabilité et la bonne gouvernance", a-t-il dit.

Le communiqué de la présidence ajoute qu'une autre explosion a été évitée avec l'arrestation d'un homme équipé d'un ordinateur et d'explosifs au moment où il essayait de faire détoner une bombe à l'intérieur de l'hotel simultanément à l'attentat à la voiture piégée à l'extérieur.

Le porte-parole du gouvernement Ridwan Haji Abdiwali avait déclaré vendredi qu'un homme portant une ceinture d'explosifs avait été arrêté et était interrogé.

Par ailleurs, les autorités du Puntland, une région semi-autonome du nord-es de la Somalie, ont indiqué qu'elles avaient repoussé dans la nuit de vendredi à samedi une attaque des shebab contre une prison où des insurgés étaient détenus.

"Un groupe estimé à 30 à 40 hommes armés de lance-roquettes, de mitrailleuses et de grenades a attaqué la prison centrale de Bossaso", a déclaré le gouvernement régional dans un communiqué, ajoutant que ses forces "ont courageusement défendu la prison et repoussé les attaquants".

Aucun prisonnier ne s'est échappé durant l'attaque, selon la même source qui n'a pas donné de précisions sur d'éventuelles victimes, et les forces de sécurité poursuivaient les insurgés shebab dans une zone montagneuse voisine.

Mogadiscio est fréquemment la cible d'attaques suicides et d'attentats à la voiture piégée organisés par les shebab, un mouvement qui veut renverser le gouvernement soutenu par la communauté internationale.

Cette attaque survient alors que la Force d'intervention de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) a demandé au Conseil de Sécurité de l'ONU d'augmenter ses effectifs de plus d'un quart pour arriver à 22.000 hommes, dans le but de combattre les insurgés.

Les shebab ont souvent attaqué le centre de Mogadisico, notamment le secteur autour de l'hôtel visé vendredi.En septembre, ils avaient revendiqué le massacre du centre commercial Westgate de la capitale kényane, Nairobi, qui a fait au moins 67 morts.