Soudan du Sud: 10 morts mardi dans le crash d'un avion dans l'Etat du Jonglei (gouverneur)

Par AFP

AFRICA RADIO

Au moins 10 personnes sont mortes mardi dans le crash d'un avion commercial à Pieri, dans l'Etat sud-soudanais du Jonglei, a annoncé le gouverneur de cette région dans un communiqué daté de mardi et transmis mercredi à l'AFP.

"C'est avec stupeur et horreur que j'ai appris la nouvelle du crash de l'avion (HK-4274) de la compagnie South Supreme (Airlines), qui s'est produit aujourd'hui, 2 mars 2021, vers 17h05", a déclaré Denay Jock Chagor dans ce communiqué publié mardi soir."Dix personnes dont les deux pilotes ont perdu la vie. Nos prières vont à leur famille et à leurs proches", ajoute le texte.Le communiqué précise que le crash s'est produit sur la piste de décollage de la ville de Pieri, une petite localité de cet Etat de l'est du pays. Le nombre exact de passagers présents dans l'avion n'a pas pu être confirmé pour le moment par l'AFP. Contactée, la compagnie elle-même affirme que certaines informations font état de "10 personnes, d'autres de 11 et d'autres de 24" mais déclare que "toutes sont décédées". "Tout ce qu'on nous a dit c'est que l'avion a décollé normalement pour rejoindre Pieri, a atterri et lorsqu'il a décollé pour repartir vers Juba il s'est crashé", a déclaré mercredi à l'AFP Ayii Duang Ayii, directeur de la compagnie South Supreme Airlines."Personne ne sait pour l'instant ce qui a causé l'accident, nous n'avons pas encore envoyé d'équipe d'enquête sur le terrain", a-t-il ajouté. Dans la soirée, le président du Soudan du Sud Salva Kiir à ordonné la suspension des vols de South Supreme Airlines.En 2017, un avion de South Supreme Airlines avait pris feu à l'atterrissage dans l'Etat de Wau, dans le nord-ouest du pays. Trente-sept passagers avaient été blessés mais tous avaient survécu.Le Soudan du Sud est l'un des pays les moins développés au monde.Deux ans après son indépendance en 2011, conquise après un conflit sanglant avec Khartoum, le pays a plongé dans une guerre civile meurtrière (380.000 victimes) qui s'est officiellement terminée en février 2020 avec la création d'un gouvernement d'union nationale, qui a apporté une paix toute relative.