Sud-Soudan: 23 morts lors de violences dans une région pétrolière

Par La rédaction

JUBA (Soudan) (AFP)

Des hommes armés inconnus ont tué 23 personnes lors d'une embuscade ce week-end contre un camion circulant dans la région pétrolière sud-soudanaise d'Unité, a indiqué mercredi un responsable militaire.

"Les assaillants ont attaqué un camion au sud de Bentiu", la capitale de l'Etat sudiste d'Unité, une des principales régions pétrolières du Sud-Soudan, a dit à l'AFP Malaak Ayuen Ajok, porte-parole de l'Armée populaire de libération du Soudan (SPLA), ex-rebelles à la tête aujourd'hui de l'armée du Sud-Soudan semi-autonome.

"Selon nos forces sur le terrain, 23 personnes ont été tuées, incluant des officiers de police", a ajouté le responsable précisant que ces violences étaient survenues dimanche dans le district de Koch, à 70 kilomètres au sud-est de la ville de Bentiu.

"Huit autres personnes ont été blessées, la situation est désormais sous contrôle", a assuré ce responsable de l'armée sud-soudanaise.

L'identité des assaillants n'est pas connue, mais l'armée sudiste pense qu'il pourrait s'agir de vestiges de la "milice" de Galwak Gai, un ancien colonel entré en mutinerie contre le pouvoir sudiste dans l'Etat d'Unité après les élections nationales d'avril, a laissé savoir M. Ajok.

L'armée sudiste avait affirmé en juin que les hommes de Galwak Gai avait fui l'Etat d'Unité pour se rendre dans l'Etat nordiste limitrophe du Kordofan-Sud."La rébellion de Galwak est terminée, mais il y a peut-être encore certains de ses hommes qui causent des problèmes", a ajouté le responsable militaire.

Les Sud-Soudanais doivent prendre part en janvier à un référendum d'indépendance qui pourrait aboutir à la partition du Soudan, plus vaste pays d'Afrique divisé entre le Nord, majoritairement musulman, et le Sud, en grande partie chrétien.