Washington verrait le retrait du Soudan de sa liste noire comme "une bonne chose"

Par AFP

AFRICA RADIO

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a estimé jeudi que le retrait du Soudan de la liste noire des Etats soutenant le terrorisme serait "une bonne chose".

Les Etats-Unis sont en négociations avec le Premier ministre soudanais Abdallah Hamdok pour sortir son pays de cette liste américaine qui est un frein aux investissements.Abdallah Hamdok, un civil, est à la tête d'un gouvernement de transition mis en place après la chute du régime d'Omar el-Béchir en avril 2019.L'une des dernières pierres d'achoppement est l'indemnisation des familles américaines de deux attentats perpétrés en 1998 contre des ambassades des Etats-Unis en Afrique, revendiqués par l'organisation jihadiste Al-Qaïda.Les Etats-Unis ont accusé alors le Soudan d'avoir appuyé les responsables des attaques et exigé des compensations pour les familles des victimes américaines, qui sont aujourd'hui un préalable au retrait du pays de la liste noire."Je pense que lever l'accusation d'Etat soutenant le terrorisme, si nous y arrivons, si nous pouvons nous occuper des victimes de ces tragédies, serait une bonne chose pour la politique étrangère américaine", a déclaré jeudi Mike Pompeo lors d'une audition parlementaire."Nous pensons que le moment est venu de rendre justice à ceux qui ont été tués dans les attentats de 1998, mais aussi de donner une vraie chance au Premier ministre Hamdok", a-t-il ajouté."C'est une opportunité qui ne se présente pas souvent. Nous connaissons tous l'histoire du Soudan et les tragédies qui l'ont secoué. Il y a une chance non seulement pour une démocratie d'émerger, mais peut-être pour des opportunités régionales qui pourraient en découler".