Niger: cinq réfugiés nigérians, dont trois enfants, tués dans un incendie

AFRICA RADIO

5 mars 2022 à 18h36 par AFP

Au moins cinq réfugiés nigérians, deux femmes et trois enfants, ont péri vendredi dans un incendie dans la ville de Diffa dans le sud-est du Niger, proche du Nigeria, a indiqué samedi à l'AFP une une source humanitaire onusienne.

L'incendie s'est déclaré vendredi aux environs de 13H00 (12H00 GMT) dans un quartier de la ville hébergeant des réfugiés nigérians. "Deux femmes et trois enfants - deux filles et un garçon- sont morts", a précisé la source onusienne, ajoutant que l'origine du feu n'était "pas connue". "Une centaine d'habitations ont été détruites" par le feu qui s'est déclaré dans une "école coranique", a affirmé à l'AFP une source locale. Sept autres personnes ont été légèrement blessés et ont quitté l'hôpital après avoir reçu des soins, a expliqué la source onusienne. Diffa est la principale ville du sud-est du Niger proche du Nigeria, où agissent le groupe nigérian Boko Haram et l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap), sa branche dissidente. La région de Diffa abrite à elle seule plus de 100.000 réfugiés nigérians, d'après les autorités nigériennes. D'après l'ONU, le Niger, un des Etats les plus pauvres au monde, abrite plus de 266.400 réfugiés nigérians et maliens auxquels viennent de s'ajouter plus de 13.000 Burkinabè fuyant également les atrocités des jihadistes. Dans sa partie ouest, proche du Mali, le Niger est la cible de groupes affiliés à l'Etat islamique (EI) et à Al-Qaïda.