RDC : "Libende Boys" veut montrer qu'il y a de l'espoir à Béni

RDC : "Libende Boys" veut montrer qu'il y a de l'espoir à Béni

27 juin 2022 à 12h25 par Claude Sengenya / Africa Radio

Dans l’est de la RDC, un groupe d’artistes musiciens veut redorer l’image de Beni, dans le Nord-Kivu, connue pour être depuis près de 8 ans, le théâtre des massacres des civils. SLM Libende Boys, multiplie depuis 2014devra productions, collaborations et prestations pour dénoncer la guerre injuste qui endeuille de nombreuses familles dans cette partie Est du pays . Le groupe musical souhaite aussi faire comprendre au monde que Béni est également une région pleine d’opportunités. Retrouvons notre correspondant Claude Sengenya, reportage.

Ce sont des jeunes de SLM Libende Boys, ces artistes musiciens déterminés à redorer l’image de Béni, région de l’est de la RDC.Tristement célèbre pour les attaques répétées et meurtrières de groupes armés contre des populations civils, depuis près de 8 ans, ces chanteurs veulent montrer un autre visage de cette localité du Nord Kivu.

Face aux atrocités  qui n'ont que trop  duré selon ce groupe composé de  cinq jeunes, ils  ont  décidé de prendre la parole  pour dénoncer ces violences, à travers la musique. Pour Arsène Mapathi, membre du groupe, l’objectif est d’éveiller la conscience des communautés et des décideurs en vue de s'unir pour  combattre l’insécurité.

Avec  une vingtaine de titres, Libende Boys ou hommes de fer, multiplient, depuis 2014, productions, prestations ou encore collaborations  comme avec Koffi Olomide, pour dire au monde, que  Beni ce n'est pas seulement le conflit. Libende Boys compte doter la ville martyrs d’un centre culturel qui réunira les amoureux de l’art, et conscientiser la jeunesse congolaise.

Le groupe vient de prendre ses quartiers à Kampala, la capitale de l'Ouganda voisin, le temps d’enregistrer de nouveaux titres avec une nouvelle fois des messages d’engagement, de paix, de célébration et surtout d’espoir.

 

Claude M. SENGENYA
Décryptage : "Libende Boys", veut redorer l’image de Beni, dans l’est de la RDC