RDC: 12 villageois dont cinq enfants tués en Ituri (nord-est)

AFRICA RADIO

16 décembre 2022 à 18h36 par AFP

Douze personnes, dont cinq enfants, ont été tuées vendredi dans un village d'Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, par des hommes souçonnés d'appartenir à une milice absente des récents pourparlers de paix de Nairobi, a-t-on appris de sources locales.

"Des civils ont été brûlés vifs dans leur maison, d'autres ont été découpés à la machette", a déclaré à l'AFP Joseph Lotoma, responsable de la "chefferie" (ensemble de villages) de Walendu Watsi, dans laquelle se trouve le village attaqué, Aleza. La tuerie a eu lieu dans la nuit. Au matin, les corps de cinq enfants, trois femmes et quatre hommes ont été découverts, a-t-il précisé. Les victimes sont "en majorité" de l'ethnie Lendu, a précisé un porte-parole de cette communauté d'Ituri, Jean-Marie Ndjaza. Selon M. Lotoma, "les auteurs de ce crime ne sont donc pas les Codeco", une milice qui dit représenter cette ethnie Lendu et est accusée d'avoir tué de très nombreux civils ces dernières années dans la province. Les enquêtes continuent, a-t-il dit, mais les auteurs seraient des "Zaïre", une milice rivale qui se définit comme un groupe d'autodéfense de l'ethnie Hema. Les Codeco étaient représentés à la récente session de pourparlers de paix organisée à Nairobi avec plusieurs dizaines de groupes armés opérant dans l'est de la RDC. Mais les Zaïre avaient décliné l'invitation. Le porte-parole de la communauté Lendu craint que les Codeco ne se livrent à des représailles. "Nous appelons les leaders de Codeco à ne pas tomber dans le piège de leurs ennemis, à ne pas répondre à cette provocation", a déclaré M. Ndjaza.

Voir aussi