Sahara occidental: l'Allemagne appuie le plan d'autonomie marocain

AFRICA RADIO

25 août 2022 à 18h36 par AFP

L'Allemagne a apporté jeudi son soutien à l'initiative marocaine d'autonomie sur le Sahara occidental, qualifié de "bonne base" pour régler ce conflit régional, mettant un point final à une longue crise diplomatique avec Rabat.

"L'Allemagne considère le plan d'autonomie présenté en 2007 comme un effort sérieux et crédible du Maroc et comme une bonne base pour une solution acceptée par les deux parties", a indiqué une déclaration conjointe publiée à l'issue de la première visite à Rabat de la cheffe de la diplomatie allemande Annalena Baerbock. Le déplacement de Mme Baerbock intervient au moment où le président français Emmanuel Macron commence une importante visite en Algérie, rivale régionale du Maroc. Mme Baerbock a notamment eu des entretiens avec son homologue marocain Nasser Bourita. Les deux ministres se sont félicités de la reprise de la coopération entre les deux pays et ont affiché leur volonté d'établir "un dialogue stratégique", en particulier sur le changement climatique, les énergies vertes et le développement du continent africain, selon la déclaration. L'Allemagne est l'un des principaux partenaires économiques et commerciaux du royaume. Rabat avait suspendu tous ses contacts avec l'ambassade d'Allemagne au Maroc en mars 2021 en raison de "malentendus profonds" avec Berlin. Parmi les points de friction, figurait la position de l'Allemagne sur le Sahara occidental. Berlin avait critiqué la décision de Washington de reconnaître en décembre 2020 la souveraineté du Maroc sur ce territoire disputé. La brouille diplomatique avait commencé à se dissiper en décembre dernier quand Rabat avait salué des déclarations "positives" de la part du nouveau gouvernement allemand sur ce dossier. Dans un discours samedi, le roi du Maroc Mohammed VI a mis en demeure "certains partenaires" à "clarifier" leur position sur le Sahara occidental et à soutenir "sans aucune équivoque" l'initiative marocaine d'autonomie, un message qui s'adressait d'abord à la France, avec laquelle les relations se sont refroidies, selon les médias locaux. Dans des termes analogues et antérieurs à ceux de l'Allemagne, Paris a déjà dit considérer le plan d'autonomie marocain comme "une base de discussions sérieuse et crédible". Le conflit du Sahara occidental, ex-colonie espagnole, oppose depuis des décennies le Maroc aux indépendantistes sahraouis du Front Polisario, soutenus par Alger. Rabat prône un plan d'autonomie sous sa souveraineté tandis que le Polisario réclame un référendum d'autodétermination sous l'égide de l'ONU.