Accord entre le FMI et le Niger pour un plan d'aide triennal de 278,5 millions de dollars

Par AFP

AFRICA RADIO

Le FMI a annoncé mardi être parvenu à un accord avec le Niger sur un programme de réforme économique ouvrant la voie à un nouvelle aide étalée sur trois ans d'un montant de 278,5 millions de dollars.

L'accord trouvé sur les politiques ainsi que les réformes économiques et structurelles que doivent mener les autorités du Niger "serviront de base pour un nouvel accord triennal au titre de la Facilité élargie de crédit" (FEC), avec un accès à 197,4 millions de droits de tirages spéciaux, équivalent à environ 278,5 millions de dollars, détaille le Fonds monétaire international dans un communiqué. "Le financement du FMI permettrait de catalyser le soutien supplémentaire des donateurs", estime en outre l'institution. Cet accord est soumis à l'approbation de la direction et du Conseil d'administration du FMI. La réunion du Conseil d'administration est prévue en décembre, a précision le Fonds. "Le Niger a réalisé son premier transfert de pouvoir démocratique avec l'élection du président Mohamed Bazoum en avril 2021", a souligné Ari Aisen, qui a dirigé la mission du FMI au Niger du 25 octobre au 1er novembre. Il estime que "la déclaration de politique générale du gouvernement vise à assurer la sécurité et la paix sociale, une gouvernance forte et la consolidation des institutions républicaines, le développement du capital humain, la modernisation rurale, le développement des infrastructures et la promotion de l'inclusion sociale". Selon lui, tel que défini, le programme de reformes pourrait soutenir une croissance plus élevée et plus inclusive, contribuant à faire face aux difficultés notamment en matière de développement économique et de sécurité. La croissance du Niger devrait rebondir à 5,6% cette année, l'économie se remettant de la pandémie avant de s'accélérer en 2022 et atteindre des niveaux à deux chiffres en 2023, stimulée par la mise en oeuvre du nouvel oléoduc vers le Bénin, selon les projections du FMI.