Afrique du Sud: l'ANC reprend la mairie de Johannesburg à l'opposition

AFRICA RADIO

30 septembre 2022 à 15h06 par AFP

L'ANC, le parti au pouvoir en Afrique du Sud depuis la fin de l'apartheid, a repris vendredi le contrôle de Johannesburg à l'opposition, la maire de la plus grande ville du pays ayant été évincée après l'effondrement de sa coalition.

Lors d'un vote serré, les conseillers municipaux du poumon économique sud-africain ont nommé Dada Morero, du Congrès national africain (ANC), à la tête de la ville, en remplacement de Mpho Phalatse, de l'Alliance démocratique (DA), principal parti d'opposition, qui occupait ce poste depuis moins d'un an. "Merci de nous avoir confié la tâche de diriger la ville", a déclaré M. Morero lors d'une réunion télévisée du conseil municipal, accusant son prédécesseur d'avoir mis "la pagaille" à Johannesburg. Ce changement à la tête de la ville représente une victoire majeure pour l'ANC, qui dirige le pays depuis près de trente ans mais qui a vu ses soutiens flancher en raison du chômage, des inégalités criantes et de multiples scandales de corruption. L'an dernier, Mme Phalatse était devenue la première femme noire à diriger Johannesburg, surnommée "Joburg" ou "Jozi", quand l'ANC a perdu les municipales de novembre, réalisant son plus mauvais score depuis l'avènement de la démocratie en 1994. Elle a été démise de ses fonctions vendredi, quand certains des petits partis lui ont retiré leur soutien à la faveur d'un vote de défiance. L'ANC avait perdu la mairie de Johannesburg dès 2016, lorsque les élections municipales n'avaient pas donné de vainqueurs absolus dans la plupart des districts, ce qui avait obligé des partis opposés à former des coalitions pour gouverner. Ce nouveau basculement politique est révélateur des défis que devront relever une opposition divisée pour présenter une alternative viable à l'ANC en vue des élections nationales de 2024 où, selon certains sondages, le parti de Nelson Mandela pourrait perdre sa majorité.