Algérie: un ancien ministre des Finances condamné pour corruption

AFRICA RADIO

29 décembre 2022 à 17h06 par AFP

Un ancien ministre des Finances et ex-gouverneur de la Banque centrale d'Algérie, Mohamed Loukal, a été condamné jeudi à sept ans de prison ferme pour corruption, a rapporté l'agence officielle APS.

M. Loukal, qui avait occupé ces postes sous la présidence du défunt Abdelaziz Bouteflika, poussé à la démission en 2019, a été condamné pour des faits de corruption à l'époque où il était directeur général de la Banque extérieure d'Algérie (BEA), selon l'agence. Le tribunal a également ordonné la confiscation de tous les avoirs et biens immobiliers de l'ancien ministre, poursuivi pour abus de fonction, dilapidation de deniers publics et octroi d'avantages indus, notamment en lien avec des contrats conclus avec le cabinet de conseil Deloitte, selon des médias algériens. Après la démission de M. Bouteflika, la justice algérienne a condamné, notamment pour des faits de corruption, des dizaines de responsables politiques et puissants hommes d'affaires réputés proches de l'ex-chef d'Etat, décédé en septembre 2021. Par ailleurs, l'ancien PDG du groupe pétro-gazier public algérien Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, condamné en première instance en novembre à 15 ans de prison ferme pour corruption en lien avec le rachat d'une raffinerie en Italie, a vu sa peine réduite jeudi en appel à 10 ans, selon APS.