Braconnage en Afrique du Sud: un garde forestier abattu devant son domicile

AFRICA RADIO

28 juillet 2022 à 16h51 par AFP

Un garde forestier sud-africain a été tué par balles cette semaine devant son domicile, un meurtre qui illustre les dangers auxquels sont confrontés les défenseurs de l'environnement qui luttent contre le braconnage dans ce pays, a indiqué jeudi le gouvernement.

Anton Mzimba, 42 ans, garde forestier en chef de la réserve privée de Timbavati, située près du célèbre parc naturel de Kruger, dans le nord-est de l'Afrique du Sud, a été abattu mardi en sortant de chez lui, a précisé le ministère de l'Environnement. Dans un communiqué, la réserve a déclaré qu'elle avait perdu un "guerrier des rhinocéros, un gardien de la vie sauvage (...) et une véritable légende". Bien que les circonstances entourant le meurtre ne soient pas claires, l'association britannique Helping Rhinos a déclaré que Mzimba avait récemment reçu des "menaces de mort". Près de 80% des rhinocéros que compte la planète se trouvent en Afrique du Sud. Cela en fait un haut lieu du braconnage pour cet animal menacé de disparition, alimenté par la demande de l'Asie, où les cornes sont utilisées dans la médecine traditionnelle. Mzimba avait été récompensé par plusieurs prix pour son travail, depuis plus de vingt ans. Il figurait notamment dans un documentaire qui en 2022 illustrait les efforts déployés pour lutter contre les gangs de braconniers. Dans un message sur Twitter, le prince William a déclaré : "Je suis profondément attristé d'apprendre le meurtre d'Anton Mzimba à qui j'ai parlé en novembre". Il a demandé que les responsables soient "rapidement" traduits en justice. Le gouvernement sud-africain a déclaré que ce meurtre illustrait les dangers que courent les défenseurs de la faune sauvage dans le pays. Plus de 450 rhinocéros ont été abattus par des braconniers en Afrique du Sud en 2021, selon les chiffres officiels. ub/sn/imm/mm/cpy [object Object]