Conflit au Tigré: les Etats-Unis appellent à une cessation des hostilités

AFRICA RADIO

12 octobre 2022 à 14h06 par AFP

Les Etats-Unis et plusieurs pays alliés ont appelé mercredi à une "cessation immédiate des hostilités" en Ethiopie, condamnant par ailleurs "l'implication croissante des forces érythréennes" dans le conflit au Tigré.

L'Australie, le Danemark, l'Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et les Etats-Unis appellent "le gouvernement éthiopien et les rebelles tigréens à cesser immédiatement leurs opérations militaires, à accepter une cessation des hostilités et à permettre un accès humanitaire sans entraves", dans un communiqué commun. Ils somment les deux parties d'engager des négociations sous les auspices de l'Union africaine (UA). Le gouvernement éthiopien et les rebelles de la région septentrionale du Tigré s'étaient début octobre dits disposés à se rendre à des pourparlers en Afrique du Sud après une invitation en ce sens de l'UA. "Nous condamnons également l'implication croissante des forces armées érythréennes dans le nord de l'Ethiopie", ajoute le texte dont les signataires disent craindre en outre la multiplication des abus commis depuis la reprise des combats. L'armée érythréenne épaule à nouveau les forces éthiopiennes depuis la reprise des hostilités, le 24 août, contre les rebelles du Tigré, région du nord de l'Ethiopie avec laquelle l'Erythrée partage une longue frontière. Le conflit dans le nord éthiopien a commencé en novembre 2020 quand le Premier ministre Abiy Ahmed a envoyé l'armée fédérale éthiopienne au Tigré pour en déloger les dirigeants du gouvernement régional, qui contestaient son autorité et qu'il accusait d'avoir attaqué des bases militaires sur place.