COP27 : le Parlement européen demande un engagement des pays hôtes sur les droits humains

AFRICA RADIO

20 octobre 2022 à 15h21 par AFP

A quelques semaines de la COP27 en Egypte, le Parlement européen a demandé jeudi que le respect de "critères relatifs aux droits de l'homme" soit pris en compte dans le choix des pays hôtes des futures COP.

Réunis en session plénière à Strasbourg, les eurodéputés ont ajouté à un texte concernant la conférence annuelle sur les changements climatiques un amendement dans lequel ils réclament que soient définis "des critères relatifs aux droits de l'Homme" que "les pays accueillant les futures COP doivent s'engager à respecter". "L'Egypte (...) utilise la COP pour redorer son blason et masquer son bilan catastrophique sur les droits humains", a critiqué l'eurodéputé écologiste français Mounir Satouri, qui est l'un des élus à l'origine de l'amendement voté. Il estime que les mêmes questions concernant le respect des droits humains "se poseront également pour les Emirats arabes unis", désignés pays hôte de la COP28 en 2023. En amont d'une réunion lundi des ministres européens de l'Environnement devant définir la position commune de l'UE à la COP27, le Parlement européen a appelé tous les pays à "revoir à la hausse leurs objectifs climatiques pour 2030" afin de limiter le réchauffement. Dans le cadre des négociations en cours avec les Etats membres concernant le plan sur le climat de l'UE, le Parlement européen espère parvenir à faire adopter ses propositions qui permettraient de réduire les émissions de gaz à effet de serre "de plus de 55%", soit davantage que ce que souhaitait initialement la Commission européenne. Le texte voté à main levée par les eurodéputés jeudi appelle aussi "à la préparation d'un "traité de non-prolifération des énergies fossiles" et à une élimination progressive de toutes les subventions en faveur des combustibles fossiles au sein de l'UE. Une délégation de quinze eurodéputés participera à la COP27.