Coup d'Etat en Guinée: la mission diplomatique de la Cédéao repoussée à vendredi

9 septembre 2021 à 19h06 par AFP

AFRICA RADIO

La mission diplomatique de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) arrivera vendredi à Conakry, après le coup d'Etat militaire de dimanche en Guinée, a-t-on appris jeudi auprès du ministre burkinabè des Affaires Etrangères qui fera partie de la délégation.

Cette délégation sera composée des chefs de la diplomatie du Burkina Faso, du Nigeria, du Ghana et du Togo ainsi que du président de la commission de la Cédéao, a indiqué Alpha Barry à l'AFP. Mercredi, M. Barry avait annoncé qu'une "mission de haut niveau" serait dépêchée jeudi en Guinée pour réévaluer la position de la Cédéao qui a suspendu la Guinée de toutes ses instances de décision. "La mission de la Cédéao est attendue vendredi à Conakry. La délégation a été élargie", a confirmé une source diplomatique burkinabè, évoquant des "raisons organisationnelles" pour justifier ce report. Aucune sanction économique n'a pour l'heure été évoquée contre la Guinée. Les dirigeants ouest-africains ont "exigé le respect de l'intégrité physique du président Alpha Condé", déposé par les putschistes dimanche, sa "libération immédiate" ainsi que celle de toutes les personnes interpellées. Ils réclament que les militaires "mettent en place un processus qui permette d'arriver très rapidement à un retour à l'ordre constitutionnel normal". Les forces spéciales guinéennes conduites par leur commandant, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, ont annoncé dimanche avoir capturé le chef de l'Etat pour mettre fin à "la gabegie financière, la pauvreté et la corruption endémique" ou encore "l'instrumentalisation de la justice (et) le piétinement des droits des citoyens". Elles ont dissous le gouvernement et les institutions et aboli la Constitution qu'avait fait adopter M. Condé en 2020 et dont il s'était servi pour briguer la même année un troisième mandat, malgré des mois de contestation meurtrière