GB: restitution à l'Inde d'objets d'art pillés pendant la période coloniale

AFRICA RADIO

19 août 2022 à 11h21 par AFP

Un musée de Glasgow a formellement remis vendredi à l'Inde sept objets d'art pillés pendant la colonisation au XIXe siècle, une première pour une institution culturelle au Royaume-Uni.

L'organisme Glasgow Life, qui gère les collections du musée de la ville écossaise, "a accueilli aujourd'hui (vendredi) des représentants de la mission diplomatique indienne pour un transfert de propriété", a précisé un communiqué. Ces sept antiquités ont été pillées dans des lieux sacrés tels que des temples et offerts aux collections des musées de la ville. Six des objets ont été dérobés dans le nord de l'Inde dans les années 1800 et le septième, une épée de cérémonie datant du XIVe siècle environ, a été acheté illégalement après avoir été volé à ses propriétaires d'origine. Au total, le musée de Glasgow a décidé de restituer 51 objets : outre les sept destinés à l'Inde, il s'agit de 19 bronzes de l'ancien royaume du Bénin promis au Nigeria et de 25 articles, notamment cérémoniels, issus des tribus sioux Cheyenne River et Oglala dans l'État américain du Dakota du Sud. Les restitutions s'inscrivent dans une démarche d'évaluation de la provenance des objets conservés dans les musées occidentaux, dans le sillage des mouvements contre le racisme. La restitution de vendredi "marque une étape importante pour Glasgow" et vise à faire en sorte que "les propriétaires légitimes" retrouvent ces oeuvres, a affirmé Duncan Dornan, responsable des musées et des collections de Glasgow Life, cité dans le communiqué. "Ces objets font partie intégrante de notre héritage en tant que civilisation et vont maintenant être renvoyés à leur pays d'origine", s'est félicité pour sa part le chef par intérim de la mission diplomatique indienne au Royaume-Uni, Sujit Ghosh, remerciant "tous ceux qui ont rendu cela possible", dont la ville de Glasgow.