L'Afrique à l'honneur lors des trophées de l'édition française

AFRICA RADIO

7 avril 2022 à 21h06 par AFP

L'Afrique a été mise à l'honneur jeudi soir lors des Trophées de l'édition en France, avec comme autrice de l'année la Camerounaise Djaïli Amadou Amal, et comme maison d'édition de l'année Philippe Rey, qui publie le Sénégalais Mohamed Mbougar Sarr.

Le quatrième roman de Djaïli Amadou Amal, "Les Impatientes" (éditions Emmanuelle Collas), avait connu un succès inattendu en étant finaliste du prix Goncourt 2020, puis remportant le Goncourt des lycéens. Le cinquième s'intitulera "Coeur du Sahel". "Je suis particulièrement émue, fière d'avoir ce prix. La littérature m'a sauvé la vie. C'est grâce à la littérature que je suis là aujourd'hui", a déclaré la lauréate sur la scène du théâtre de l'Odéon à Paris. Philippe Rey, fondateur des éditions du même nom en 2002, a vu récompensée sa passion pour les littératures de la francophonie quand un de ses jeunes auteurs, Sénégalais de 31 ans, a reçu le Goncourt. "En littérature, l'éditeur est toujours petit. L'oeuvre et l'auteur sont grands", a dit M. Rey en recevant son prix. Il a salué Mohamed Mbougar Sarr, "engagé dans un road trip qui tient plus de Miss France que d'un écrivain" après son Goncourt. Le prix du succès international a été décerné à "Frère d'âme" du Franco-Sénégalais David Diop. Les Trophées sont issus d'un jury ou du vote des lecteurs du magazine Livres Hebdo, essentiellement des professionnels du secteur. Parmi les autres récompenses remises, le trophée de l'éditeur ou éditrice de l'année a été remis à Cécile Térouanne de Hachette Livre, et celui de l'adaptation audiovisuelle aux éditions Auzou pour celle du "Loup". Les éditeurs de bande dessinée ont remporté trois trophées: le belge Casterman celui du développement durable pour sa collection Vert planète, son rival français Dargaud celui de l'innovation numérique pour sa quotidienne sur Instagram appelée Mâtin, et le spécialiste du manga Kazé celui de la communication pour sa fresque sur les fenêtres de la bibliothèque François-Mitterrand. Le trophée de la conception artistique est allé à Denoël pour "Le Proustographe" de Nicolas Ragonneau, celui de la fabrication du livre aux éditions des Grandes Personnes pour un livre en relief entièrement blanc, "La Nature au bout des doigts", et celui de la valorisation du fonds Seghers pour sa collection Carré poésie. Initialement prévue en décembre, la cérémonie de ces Trophées 2021 avait été repoussée au printemps en raison de l'épidémie de Covid-19.