Le chanteur rwandais Bruce Melodie arrêté au Burundi pour escroquerie

AFRICA RADIO

1er septembre 2022 à 16h21 par AFP

Le célèbre chanteur rwandais Bruce Melodie a été arrêté mercredi au Burundi, où il venait d'arriver pour donner des concerts, et placé en garde en vue pour escroquerie, a annoncé jeudi le ministère burundais de l'Intérieur.

"Bruce Melodie est gardé à vue, sous enquête pour escroquerie", a annoncé dans un tweet tôt jeudi matin le ministère burundais de l'Intérieur et de la Sécurité publique, sans plus de précision. Selon des témoins interrogés par l'AFP, la voiture qui transportait Itahiwacu Bruce - plus connu sous son nom de scène Bruce Melodie - de l'aéroport de la capitale économique Bujumbura, où il venait d'atterrir, a été interceptée par plusieurs hommes en uniforme de policiers et en civil vers 17h00 locales (15H00 GMT). Extrait du véhicule, l'artiste a été menotté puis conduit au commissariat général de la police judiciaire à Bujumbura. La nouvelle de l'interpellation de la star rwandaise, qui devait donner deux concerts à Bujumbura jeudi et vendredi, a fait le tour des réseaux sociaux, où plusieurs chanteurs burundais ont exprimé leur indignation. Bruce Melodie est visé par une plainte pour escroquerie suite à l'annulation de concerts il y a quelques années, selon des médias burundais et des proches de l'artiste. Des concerts prévus en 2018 et 2021 avaient été annulés à la dernière minute par le ministère burundais de l'Intérieur et de la Sécurité publique, la première fois dans un contexte de tendions diplomatiques entre les deux pays et la seconde fois pour cause de Covid-19. "L'un de ces promoteurs, Toussaint Niyukuri, a porté plainte à la police et exige que le chanteur rwandais lui rembourse un acompte de 2.000 dollars qu'il lui avait versé à l'époque, ainsi qu'une somme qui est passée de 30 millions à 60 millions de francs burundais (15.000 à 60.000 euros) qui représentent, selon lui, tous les frais engagés avant l'annulation de ces concerts", a expliqué à l'AFP l'un des proches de Bruce Melodie, sous couvert d'anonymat. "Bruce Mélodie est prêt à payer une partie de cet argent, même s'il estime que c'était un cas de force majeure, à condition qu'on accepte de le libérer", a-t-il ajouté.