Le Congo-Brazzaville signe un nouvel accord de prêt avec le FMI

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé lundi avoir conclu avec le gouvernement congolais un nouvel accord devant permettre au Congo-Brazzaville de bénéficier d'un prêt équivalent à 456 millions de dollars.

"L'équipe du FMI est parvenue à un accord (...) avec les autorités de la République du Congo sur un programme de trois ans au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC)", a indiqué le Fonds dans un communiqué. Pritha Mitra, qui a dirigé la mission du FMI auprès des autorités congolaises en octobre et le 4 novembre, a précisé dans le communiqué que l'accord portait sur un montant de 324 millions de droits de tirages spéciaux, équivalent à 456 millions de dollars. "Le programme économique viserait à maintenir la stabilité macroéconomique et impulser une reprise économique dans le contexte de la pandémie du Covid-19 et, dans les années à venir, à favoriser une croissance plus élevée", indique-t-elle. En 2019 les deux parties étaient parvenues à un accord, mais le FMI avait vite suspendu son aide à cause de la dette du Congo-Brazzaville jugée "insoutenable". Elle représentait 110% du produit intérieur brut (PIB) du pays, contre une norme communautaire en Afrique centrale de 70%. "Projetée à 94 % du PIB à la fin de 2021, la dette est soutenable mais des vulnérabilités importantes persistent", ajoute le communiqué du FMI, qui s'inquiète notamment de l'effet des prix du pétrole. Selon le FMI, la croissance du PIB au Congo devrait passer de -0,2 % en 2021 à 2,4 % en 2022.