Maroc: les principaux feux de forêts en passe d'être maîtrisés (autorités)

AFRICA RADIO

17 juillet 2022 à 21h06 par AFP

Les services marocains de lutte anti-incendie ont progressé dimanche pour circonscrire les feux de forêts qui ravagent depuis mercredi des régions boisées dans cinq provinces du nord du royaume, ont indiqué à l'AFP les autorités louiocales.

Dans la province de Larache, le plus important incendie -- qui couvre près de 5.300 hectares -- a été maîtrisé "à 70%" tandis que les secouristes s'efforcent de venir à bout des cinq derniers foyers de moindre importance, selon des sources locales. Un total de 1.331 familles ont dû être évacuées de 20 douars (villages) et quelques 170 habitations ont été détruites dans cette région au sud du port de Tanger, où une personne est décédée à la suite des sinistres. Les équipes de secours étaient en passe de contrôler un autre foyer actif -- qui a dévasté 400 hectares de plantations de pins et d'arbres fruitiers -- dans la province voisine d'Ouezzane. Ailleurs, sapeurs-pompiers et militaires sont parvenus à juguler des feux forestiers dans des zones souvent difficiles d'accès des régions septentrionales de Chefchaouen, Tétouan et Taza. Les causes de ces incendies ne sont pas connues mais le facteur humain n'est pas exclu, selon les autorités. "La vérité est que les feux de forêt de Larache ont démontré, encore une fois, qu'il existe une grande défaillance au niveau de l'exécution du programme de gestion intégrée des risques de catastrophes et de la capacité à les affronter", a écrit le quotidien arabophone Al Akhbar dans son édition dominicale. Outre quatre bombardiers d'eau Canadair de l'armée et quatre avions d'épandage Turbo Thrush, des renforts d'éléments de la Protection civile, des Eaux et Forêts, des Forces armées royales (FAR) et de la gendarmerie, assistés des autorités locales et de bénévoles sont toujours mobilisés pour stopper l'avancée des flammes. A titre de comparaison, un total de 2.782 hectares de forêt avaient été touchés par 285 incendies de janvier à septembre 2021 au Maroc, en particulier dans la région montagneuse du Rif (nord), selon le Département des Eaux et Forêts. Le Maroc est frappé depuis une semaine par une vague caniculaire, avec des températures approchant les 45 degrés Celsius, dans un contexte de sécheresse hors norme et de stress hydrique. De l'autre côté du détroit de Gibraltar, des incendies dévastateurs font également rage dans le sud de l'Europe occidentale, conséquence d'une vague de chaleur qui pourrait faire tomber plusieurs records de température au début de la semaine prochaine.