Maroc: peine de prison aggravée pour des migrants soudanais accusés de violences

AFRICA RADIO

23 septembre 2022 à 18h06 par AFP

La justice marocaine a condamné en appel à trois ans de prison ferme 12 migrants soudanais arrêtés à la suite de violents heurts survenus six jours avant un drame meurtrier à la frontière entre le Maroc et l'enclave espagnole de Melilla fin juin, a-t-on appris vendredi auprès d'une ONG locale.

Les 12 migrants en situation irrégulière étaient poursuivis notamment pour "outrage à des fonctionnaires publics pendant l'exercice de leur fonction", "rébellion commise en réunion de plus de deux personnes" et "entrée illégale en territoire national", a précisé à l'AFP Omar Naji, membre de l'Association marocaine des droits humains (AMDH) à Nador, ville marocaine limitrophe de Melilla. "C'est un jugement très dur et inattendu en sachant qu'en première instance ils avaient écopé de 11 mois de prison ferme", a déploré M. Naji. Ces migrants avaient été arrêtés le 18 juin après des affrontements avec les forces de l'ordre marocaines dans une forêt des environs de l'enclave de Melilla, selon le militant spécialisé dans les questions migratoires. Ces arrestations étaient survenues six jours avant une tentative d'entrée en force de près de 2.000 migrants le 24 juin à Melilla à partir du poste frontalier de Nador. Ce drame a fait 23 morts parmi les migrants, selon les autorités marocaines -- 27, d'après l'AMDH, principale association indépendante de défense des droits humains au Maroc --, provoquant une vive indignation au Maroc et à l'étranger. Ce bilan humain est le plus lourd jamais enregistré lors d'une des nombreuses tentatives de migrants d'entrer à Melilla et dans l'enclave espagnole voisine de Ceuta qui constituent les seules frontières terrestres de l'Union européenne avec le continent africain. Depuis le 24 juin, plusieurs dizaines de migrants, en majorité des Soudanais, ont été condamnés en première instance à des peines allant de huit mois à deux ans et demi de prison ferme par la justice marocaine. Situé à la pointe nord-ouest de l'Afrique, le Maroc est un pays de transit pour de nombreux candidats à l'émigration qui cherchent à rejoindre l'Europe depuis ses côtes atlantique ou méditerranéenne, ou en franchissant les clôtures qui séparent le Maroc des enclaves de Ceuta et Melilla.