Forum Investir en Afrique 2024

Mozambique : l'entreprise minière Gemfields suspend des explorations après une attaque

La société minière britannique Gemfields a annoncé mardi avoir suspendu des activités d'exploration dans le nord-est du Mozambique, en proie à des violences jihadistes depuis plus de cinq ans, à la suite d'une attaque à quelques kilomètres d'un de ses sites.

AFRICA RADIO

14 février 2023 à 11h51 par AFP

Gemfields exploite le rubis dans le Cabo Delgado, province mozambicaine pauvre à majorité musulmane, à la frontière avec la Tanzanie. Sa mine de Montepuez, à environ 200 km à l'ouest de la capitale régionale Pemba et dont l'activité n'a pas été affectée, est l'un des plus grands gisements au monde de la pierre précieuse. Dans la nuit de dimanche à lundi, une attaque a visé le village de Nairoto, à une quinzaine de km d'un site d'exploration de Gemfields, a expliqué la compagnie minière dans un communiqué, sans mentionner de victime. "Le processus d'évacuation des employés et des prestataires a été lancé et les opérations sur le site ont cessé", a-t-elle ajouté, précisant être en contact régulier avec les autorités mozambicaines. L'an dernier, une attaque dans une mine voisine de son principal site à Montepuez avait obligé le groupe minier à suspendre temporairement son activité. Les attaques de groupes armés dans la région riche en gaz naturel ont déjà fait plus de 4.500 morts dont plus de 2.000 civils, selon l'ONG Acled. Elles ont aussi déplacé un million de personnes, selon l'ONU. En mars-avril 2021, une attaque d'envergure sur la ville portuaire de Palma avait contraint le groupe TotalEnergies à suspendre toute activité sur son futur site d'exploitation de gaz naturel situé à quelques kilomètres. Plus de 3.000 soldats africains ont été déployés dans la foulée en soutien à l'armée mozambicaine. Les attaques ont baissé d'intensité mais des incidents sporadiques se poursuivent. ub/cld/prh [object Object]