Mozambique: l'Union européenne forme des militaires contre les jihadistes

Par AFP

AFRICA RADIO

L'Union européenne a entamé mercredi une mission de formation militaire au Mozambique pour aider les forces armées locales à lutter contre les jihadistes qui sèment la terreur depuis quatre ans dans le nord-est riche en gaz, a annoncé l'armée mozambicaine.

L'UE a envoyé en septembre 1.100 soldats chargés de former pendant deux ans des unités d'intervention rapide. L'Union fournira également des armes non létales. "Les soldats formés ici seront en mesure de partir en mission", a déclaré à la presse le chef des forces armées mozambicaines, Joaquim Mangrasse, dans la capitale Maputo. Des groupes armés jihadistes font régner la terreur depuis fin 2017 dans la province pauvre à majorité musulmane du Cabo Delgado, frontalière de la Tanzanie, mais dont les sous-sols sont riches en gaz naturel. Les violences ont déjà fait au moins 3.340 morts et forcé plus de 800.000 personnes à quitter leur foyer. Le Portugal et les États-Unis ont également envoyé en début d'année des forces spéciales en mission de formation. Au total, plus de 3.100 soldats africains, européens et américains ont été déployés dans la province du Cabo Delgado. Le Rwanda a été en juillet le premier pays africain à envoyer des troupes. Les seize pays de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) ont décidé début octobre de prolonger la mission d'une force régionale déployée depuis juillet-août dans la région et qui devait s'achever le 15 octobre. Les forces rwandaises ont revendiqué début août leurs premiers succès, affirmant notamment avoir repris le port stratégique de Mocimboa da Praia aux insurgés. str-sch/cld/cl [object Object]