Afrique du Sud: la justice récuse le procureur général choisi par le président

Par La rédaction

JOHANNESBURG (AFP) - (AFP)

La Chambre d'appel de la Cour suprême d'Afrique du Sud a récusé jeudi la nomination de Menzi Simelane en tant que procureur général choisi par le président Jacob Zuma, considérant ce choix comme "contraire à la Constitution".

"Sur la base des preuves disponibles, le président ne pouvait en aucun cas parvenir à une conclusion favorable à M. Simelane car il y avait trop de questions en suspens concernant son intégrité et son expérience", selon l'arrêt rendu à Bloemfontein et consulté par l'AFP en ligne.

Le choix de Simelane "a été examiné et bloqué", disent les juges.IL avait été désigné par M. Zuma après son élection en 2009.L'opposition affirme qu'il a été choisi pour protéger le président contre d'éventuelles poursuites judiciaires pour corruption,

La présidente de l'Alliance Démocratique, Helen Zillen, a salué cet arrêt comme "une victoire pour notre démocratie constitutionnelle"."Nous espérons que le président agira correctement et relèvera M. Simelane de ses fonctions", a-t-elle ajouté.

Ce dernier a cependant d'ores et déjà annoncé qu'il ferait appel devant la Cour constitutionnelle, à la tête de laquelle il a placé début septembre un juge réputé proche de lui, le pasteur évangélique Mogoeng Mogoeng.

Le président Jacob Zuma a été soupçonné de corruption avant d'être blanchi juste avant les élections de 2009, en lien avec l'énorme contrat passé par l'Afrique du Sud post-apartheid pour moderniser son matériel de défense à la fin des années 1990.