Afrique du Sud: un disparu s'ajoute au bilan de l'effondrement d'un centre commercial

21 novembre 2013 à 18h46 par La rédaction


Johannesburg (AFP)

Une personne était portée disparue jeudi, deux jours après l'effondrement du toit d'un centre commercial en construction près de Durban (est) qui a fait un mort et 29 blessés graves, a indiqué la police sud-africaine.

"Nous n'excluons pas qu'il y ait eu d'autres personnes sur place, mais une seule entreprise nous a dit qu'il lui manquait un employé", a indiqué la porte-parole de la police locale, Mandy Govender.

Après l'effondrement du toit du centre commercial en construction mardi à Tongaat, dans la grande banlieue nord de Durban, les secours avaient d'abord estimé qu'une cinquantaine de personnes étaient sans doute restées coincées sous les décombres, avant de réduire ce nombre à une trentaine, puis de reconnaître qu'ils n'en savaient rien.

Les recherches, interrompues mercredi, ont repris jeudi, et un policier a indiqué à l'agence sud-africaine Sapa que ses chiens avait senti quelque chose dans l'après-midi.

"Mais ça vient de dessous la dalle (de béton qui s'est effondrée).Peut-être à 20 mètres.Nous ne savons pas, mais nous allons devoir déblayer davantage de décombres avant de pouvoir envoyer les chiens pour voir ce que c'est", a expliqué le lieutenant Jack Haskins.

L'odeur pourrait venir d'un corps ou d'un objet taché de sang qui aurait pu avoir été laissé par l'une des personnes évacuées mardi, a-t-il ajouté.

Une enquête pour homicide volontaire a été ouverte, la mairie d'eThekwini (la communauté urbaine qui englobe Durban et Tongaat) accusant directement le promoteur, qui a poursuivi les travaux malgré une décision de justice lui ordonnant de les stopper pour des raisons de sécurité, alors qu'aucun plan n'avait été approuvé.