Angola: une fille de l'ex-président suspendue du comité central du parti au pouvoir

7 juin 2019 à 14h48 par AFP

AFRICA RADIO

Le parti présidentiel angolais, le MPLA, a annoncé vendredi la suspension de l'une des filles de l'ancien chef de l'Etat José Eduardo dos Santos de son comité central, nouveau signe des relations très tendues entre la famille de l'ex-homme fort du pays et le pouvoir en place.

"Le Comité central a approuvé l'établissement d'une procédure disciplinaire et l'application de la mesure visant à suspendre la qualité d'un membre du comité central (....), la camarade Welwitschia dos Santos", a annoncé le Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA) dans une déclaration finale.Le parti, au pouvoir depuis l'indépendance de l'Angola en 1975, reproche à Welwitschia dos Santos, dite Tchizé, de ne pas avoir respecté "les règles de discipline".Cette annonce a été faite à une semaine du comité extraordinaire du MPLA, prévu le 15 juin.Welwitschia dos Santos, députée du MPLA, avait annoncé en mai avoir "fui" son pays après avoir reçu des intimidations, selon elles, des services secrets. Le MPLA avait à l'époque "suggéré" de suspendre son mandat de députée.Très critique du gouvernement de l'actuel président Joao Lourenço, Welwitschia dos Santos a accusé le MPLA de vouloir se "débarrasser" d'elle. Les relations entre la famille dos Santos et le président Lourenço sont exécrables depuis que José Eduardo dos Santos a passé le relais à Joao Lourenço en 2017, après trente-huit ans de règne.Depuis son arrivée au pouvoir, le nouveau chef de l'Etat, issu lui aussi du MPLA qu'il dirige désormais, a lancé une purge de grande ampleur dans l'administration et les entreprises publiques qui a visé notamment des proches de l'ancien chef de l'Etat.