Appelé par la Cédéao à libérer l'ex-président Tandja, le Niger veut la révision du procès

Par La rédaction

NIAMEY (AFP)

Le Niger va demander la "révision" du procès devant un tribunal ouest-africain qui a ordonné lundi la libération du président déchu Mamadou Tandja, détenu depuis février par la junte qui l'a renversé, a indiqué mardi à l'AFP une source gouvernementale.

"Le gouvernement nigérien va demander la révision du procès, seule possibilité devant ce tribunal", a affirmé cette source sous couvert d'anonymat.

La Cour de justice de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), basée à Abuja, a jugé lundi "arbitraires l'arrestation et la détention" de Mamadou Tandja (1999-2010) par l'Etat nigérien et "ordonné sa libération".

Le tribunal ne peut imposer l'application de ses verdicts.Fin juillet, le chef de la junte, le général Salou Djibo, avait prévenu que l'ex-président ne serait pas "relâché" pour le moment.