Banque mondiale: troisième siège pour l'Afrique au conseil d'administration

8 octobre 2010 à 21h20 par La rédaction

WASHINGTON (AFP)

La Banque mondiale a annoncé vendredi l'élection d'un troisième représentant pour l'Afrique à sa plus haute instance de décision, son conseil d'administration composé désormais de 25 sièges.

L'institution a indiqué qu'avec ce nouveau siège, les pays en développement en contrôleraient désormais une majorité, même s'ils avaient une minorité dans les droits de vote (47,2%).

Une représentante de la banque centrale sud-africaine, Renosi Mokate, intégrera l'instance au 1er novembre, où elle représentera en plus de son pays les deux plus grands producteurs de pétrole du continent, l'Angola et le Nigeria.

Sur les 24 autres sièges du conseil d'administration qui achève son mandat le 31 octobre, l'Europe en contrôle huit: ceux réservés à l'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne, un pour les Baltes et Scandinaves, et quatre autres où des pays de l'Union européenne cohabitent avec des pays d'Europe de l'Est non membres de l'Union, des républiques ex-soviétiques, Israël, le Timor oriental et la Turquie.

Le président de la Banque mondiale Robert Zoellick a affirmé jeudi en ouverture de l'assemblée annuelle de son institution que la création de ce troisième siège africain devrait permettre d'éviter une crise comme celle du conseil d'administration du FMI, où les pays européens contrôlent aujourd'hui neuf sièges sur 24, mais ont été appelés à réduire leur présence.