Burkina : attaque contre un détachement militaire dans le nord

31 août 2019 à 11h30 par AFP

AFRICA RADIO

Un détachement militaire basé à Tongomael, dans le nord du Burkina Faso, a été attaqué vendredi, a appris l'AFP samedi de sources sécuritaires, un bilan provisoire faisant état d'un blessé et cinq disparus.

"Le détachement militaire de Tongomael", près de Djibo, chef lieu de la province du Soum, "a été attaqué aux environs de 4H du matin" (locales et GMT) vendredi, a indiqué à l'AFP une source sécuritaire.Selon un bilan "provisoire et partiel" communiqué par une autre source sécuritaire, "au moins un soldat a été blessé au cours de l'attaque" et "cinq personnes sont portées disparues". "L'attaque a aussitôt été repoussée et un ratissage de la zone a été mené", a assuré la première source.Le Burkina Faso, pays pauvre d'Afrique de l'Ouest, est pris depuis quatre ans et demi dans une spirale de violences, attribuées à une douzaine de groupes jihadistes, certains affiliés à Al-Qaida et d'autres au groupe Etat islamique. Depuis début 2015, les attaques djihadistes, de plus en plus fréquentes et meurtrières, en particulier dans le nord et l'est du pays, ont fait plus de 500 morts, selon un décompte de l'AFP. L'armée burkinabè est de plus en plus fréquemment touchée. Le 19 août, l'attaque contre un détachement militaire à Koutougou, dans le nord du pays, a fait 24 morts et sept blessés, soit l'assaut jihadiste le plus meurtrier contre ses rangs. Les forces de défense et de sécurité, manquant de moyens, semblent incapables d'enrayer les attaques.Le ministère burkinabè de la Défense a lancé une campagne de "recrutement exceptionnel" de 500 militaires sur l'ensemble du territoire pour renforcer les rangs de l'armée nationale.