Comment Mouammar Kadhafi va-t'il gérer ses contradictions ?

Par La rédaction

Appel à la révolte des peuples arabes vs Révolte du peuple libyen ?Avant l'issue de la Révolution tunisienne, Kadhafi a déclaré qu'« il n'y a pas mieux» que l'ancien président tunisien Ben Ali et qu'il restait le « président légal de la Tunisie ».Puis il s'est exprimé en faveur du peuple tunisien : « Nous sommes avec le peuple tunisien (�?�) je ne peux que soutenir cette orientation si elle s'achemine vers le pouvoir des masses ». Il avait même été jusqu'à dire de lui-même : « moi(�?�) je suis un révolutionnaire. »Dans la même perspective, le 13 février, au cours de la célébration de la naissance de Mohammed, la « fête du mouled », le dirigeant libyen a appelé les réfugiés palestiniens à « marcher sur la Palestine avec femmes et enfants », mais avec, en signe de paix « des rameaux d'olive à la main en signe de paix »Dans le même temps, on apprend que plusieurs appels à manifester le 17 février contre Kadhafi ont été lancés sur Facebook. 4 400 personnes sont membres du groupe Facebook « Révolte du 17 février 2011 » selon Jeune Afrique. Pour contrer ce mouvement, le dirigeant a mis en place un système de subvention sur les biens de première nécessité et a facilité l'accès au crédit sans intérêts. Comment le dirigeant libyen, celui-là même qui a appelé à la révolte des peuples arabes, comment va-t'il donc gérer les manifestations de son peuple qui semble avoir jugé bon de suivre ses recommandations avisées�?� ?