Emmanuel Macron redonne vie à la Grande Muraille Verte

Par Stéphanie Hartmann

AFRICA RADIO

Ce projet, initié par l'Union africaine en 2005, s'étend sur 8 000 km le long de la bande sahélo-saharienne et veut lutter contre le changement climatique et l'avancée du désert. Les précisions avec Stéphanie Hartmann.

Lundi, à l'occasion du One Planet Summit, le président français Emmanuel Macron a annoncé la mobilisation de plus de onze millions d'euros pour le projet de la Grande Muraille Verte. Ce projet porté par onze pays de l'Union africaine et lancé en 2005, vise à lutter contre la désertification du Sahel, notamment par la plantation d'arbres, mais aussi la création de projets agro-pastoraux. Mais, depuis 15 ans, seulement 4 millions d'hectares ont été réhabilités sur les 100 prévus à l'horizon 2030. En septembre dernier, l'Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte a publié son premier rapport d'évaluation. Elle pointe notamment du doigt le manque de soutien politique de haut niveau de la part des gouvernements des États membres mais aussi un manque de coordination. Un constat partagé par Rémi Hémeryck, délégué général de SOS Sahel, une ONG partenaire.

Selon lui, la population et les collectivités locales ne sont pas suffisamment impliquées. La raison de ce manque d'avancée du projet se trouve aussi dans le financement. Le rapport d’évaluation estimait qu'environ 33 milliards d'euros étaient encore nécessaire pour remplir les objectifs.

Les 11 milliards annoncés par Emmanuel Macron sont encore loin du compte.

Voir aussi