Guillaume Soro : "Je ne céderai pas au chantage"

Par La rédaction

AFRICA RADIO

Lors d'une conférence de presse à Paris, l'ancien premier ministre s'est montré combatif et a réaffirmé son ambition de briguer la présidence.

"Je suis candidat à l'élection présidentielle de mon pays. Je le demeure définitivement..."

Guillaume Soro a tenté le 23 décembre de revenir en Côte d'Ivoire, après six mois à l'étranger. Mais il était reparti en avion vers l'Espagne après avoir appris qu'il faisait l’objet d'un mandat d'arrêt. 

L'ancien chef de la rébellion ivoirienne est notamment accusé par la justice ivoirienne d'avoir fomenté "une insurrection civile et militaire" pour s'emparer du pouvoir, ce qu'il conteste.

Ses avocats présents pour l'occasion ont insisté sur le fait que l'enregistrement qui l'accuse était trafiqué et tronqué. En ajoutant qu'une partie des auteurs de cet enregistrement sonore était des français.

C'est en partie ce qui a motivé la défense de Guillaume Soro à déposer une plainte en France, auprès du Procureur de la République de Paris, pour des faits de captation illicite de la vie privée, diffusion illégale, de montage illicite.

Guillaume Soro a par ailleurs déclaré qu'il n'attendait "rien de l'executif français" et affirmé qu'il comptait bien se rendre en Cote d'Ivoire dans les prochains mois.