Guinée: l'ex-chef de l'armée "retenu" à la gendarmerie depuis mercredi

Par La rédaction

CONAKRY (AFP)

L'ex-chef d'état-major de l'armée guinéenne, le général Nouhou Thiam, a déclaré lundi à l'AFP être "retenu" depuis mercredi à Conakry par la gendarmerie nationale sans en connaître les raisons et accuse des militaires de vouloir lui nuire.

"Je ne sais pas pourquoi je suis retenu ici.On m'a mis dans une salle, personne ne me dit pourquoi je suis là.Il y a des militaires qui n'acceptent pas la démocratie, qui estiment que je suis gênant et qu'il faut m'écarter", a indiqué le général Thiam, un proche du général Sékouba Konaté, ancien président de la transition guinéenne.Le général Thiam a été limogé fin décembre.

"Je suis serein, je ne me reproche rien.Ils veulent simplement me nuire, mais ça n'aboutira à rien.Il faut aussi savoir que mes détracteurs ont même soudoyé des militaires pour que ceux-ci acceptent de dire que je veux renverser le régime d'Alpha Condé", a-t-il ajouté, interrogé par téléphone.

"Je suis un démocrate.J'ai adhéré à la politique du général Sékouba Konaté.Nous avons abouti à la fin pacifique de la transition.J'ai amené l'armée à se mettre à la disposition du président démocratiquement élu.Je ne sais qu'est-ce que j'allais faire de plus", a-t-il dit.

Il a affirmé avoir été interrogé par le chef d'état-major de la gendarmerie nationale, le lieutenant-colonel Ousmane Camara, "qui m'a demandé mes fréquentations depuis mon limogeage à la tête de l'armée".

Le général Thiam, un homme de confiance du général Konaté, a joué un rôle important durant la transition en appelant les militaires à en respecter le processus qui a abouti à l'élection d'Alpha Condé le 7 novembre, premier président démocratiquement élu du pays.

Selon une source proche de l'état-major de l'armée, "il y a un règlement de compte terrible au sein de l'armée qui risque de faire des vagues".

Le président Condé "est en train de s'attaquer aux proches du général Sékouba Konaté qu'il soupçonne de velléités subversives", a affirmé cette source.