L'armée nigériane repousse une attaque jihadiste sur Maiduguri

Par AFP

AFRICA RADIO

L'armée nigériane a repoussé mardi une tentative d'incursion de jihadistes de Boko Haram dans la ville de Maiduguri, dans le nord-est du pays, tuant cinq insurgés, ont indiqué à l'AFP des sources militaires et des habitants.

Vers 17H00 GMT, des militants sur des pick-ups équipés de mitrailleuses et à motos ont pris d'assaut Jiddari Polo, une zone à la périphérie de la capitale de l'Etat de Borno. Les soldats d'une base voisine sont intervenus. "Les terroristes sont passés par Jiddari Polo, ont affronté les forces de la caserne de Giwa et cinq terroristes ont été tués", a déclaré un officier, demandant à rester anonyme."Grâce à un soutien aérien", a-t-il déclaré, "nous les avons forcés à battre en retraite. Un camion d'armes a été saisi".Les jihadistes avaient auparavant délogé des soldats de deux postes militaires dans les villages voisins de Molai et de Cashew Plantation avant d'atteindre Jiddari Polo, a déclaré une deuxième source militaire.Boko Haram et le groupe Etat islamique dans la province de l'Afrique de l'Ouest, ISWAP, ont fait à plusieurs reprises des incursions dans Maiduguri. Ces attaques sont généralement repoussées après de féroces combats avec l'armée. En mai 2019, des dizaines d'insurgés ont tenté d'infiltrer la ville sous le couvert de l'obscurité, menant à une bataille nocturne avec des armes lourdes et des explosifs. Le conflit dans la région a fait au moins 36.000 morts et déplacé plus de deux millions de personnes, selon l'ONU.