La CPI délivre un mandat d'arrêt contre le ministre soudanais de la Défense

Par La rédaction

LA HAYE (Pays-Bas) (AFP) - (AFP)

La Cour pénale internationale (CPI) a délivré jeudi le mandat d'arrêt demandé par le procureur contre le ministre soudanais de la Défense Abdelrahim Mohammad Hussein pour des crimes contre l'humanité et crimes de guerre contre la population civile du Darfour.

"La CPI délivre un mandat d'arrêt à l'encontre du ministre soudanais de la Défense nationale, Abdelrahim Mohammad Hussein", a indiqué la CPI dans un communiqué.

Ministre de l'Intérieur du gouvernement du Soudan de 2001 à 2005 et représentant spécial du président Omar el-Béchir au Darfour de 2003 à 2004, M. Hussein, 60 ans, a supervisé "une politique d'Etat" pour s'assurer de la "coordination des attaques contre les civils", selon l'accusation.

Avec M. Hussein, six suspects, dont le président soudanais Omar el-Béchir et le chef de milice janjawid Ali Kosheib, sont actuellement poursuivis dans le cadre de l'enquête de la CPI sur le génocide au Darfour.

Le procureur de la CPI enquête depuis 2005 en vertu d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur le Darfour, région en proie depuis 2003 à une guerre civile qui a fait 300.000 morts et 2,7 millions de déplacés, d'après l'ONU.Khartoum parle de 10.000 morts.