La Françafrique est un "logiciel dépassé", plaident Ouattara et Fillon

Par La rédaction

ABIDJAN (AFP) - (AFP)

Le président ivoirien Alassane Ouattara et le Premier ministre français François Fillon ont estimé vendredi à Abidjan que la "Françafrique", un terme qui recouvre les relations ambiguës entre Paris et ses ex-colonies, était "un logiciel dépassé".

En visite jusqu'à vendredi soir à Abidjan, M. Fillon a plaidé pour que la France y conserve sa place de "partenaire privilégié", notamment sur le plan économique, alors que le rôle central de la France suscite des grincements de dents en Côte d'Ivoire.

"Ces accusations et critiques correspondent à des logiciels dépassés", a fait valoir le Premier ministre français lors d'une conférence de presse commune avec son hôte.

"J'appelle tous ceux qui continuent à vouloir évoquer les relations entre la France et l'Afrique en parlant de +Françafrique+ à changer de vocabulaire et à changer de logiciel", a-t-il ajouté.

"Je pense qu'il y a suffisamment de liens d'amitié entre la France et la Côte d'Ivoire pour qu'ils permettent de développer les partenariats économiques, au-delà de tous ces discours idéologiques, convenus, qui n'ont plus aucune réalité dans le monde d'aujourd'hui", a martelé M. Fillon.

Même son de cloche du côté de M. Ouattara, pour qui "ce sont des notions dépassées"."Vous devez véritablement changer de logiciel, l'Afrique évolue vers la modernité", a-t-il assuré.

"Ces notions du passé ne nous intéressent point, nous sommes fiers de notre souveraineté", a lancé M. Ouattara, arrivé au pouvoir en avril après une grave crise post-électorale grâce à l'appui militaire décisif de la France et de l'ONU.

Le président ivoirien a par ailleurs fermement démenti des informations de presse selon lesquelles il aurait stoppé, sur pression des Etats-Unis, des commandes à la France de matériels pour les forces de sécurité ivoiriennes.