Le Soudan du Sud assure à l'ONU qu'il a retiré ses forces d'Abyei

11 mai 2012 à 21h48 par La rédaction


NEW YORK (Nations unies) (AFP) - (AFP)

Le Soudan du Sud a assuré aux Nations unies qu'il avait retiré toutes ses forces du territoire d'Abyei, qu'il se dispute avec le Soudan, a rapporté vendredi l'ONU, qui a dit chercher à vérifier cette information.

L'enclave d'Abyei, à la frontière entre les deux pays, est l'une des zones que se disputent les deux Soudans depuis la sécession du Soudan du Sud en juillet dernier.Le Conseil de sécurité de l'ONU et l'Union africaine ont donné jusqu'à la semaine prochaine aux deux pays pour revenir à la table des négociations, sous peine de sanctions.

Le porte-parole de l'ONU, Martin Nesirky, a déclaré que la force des Nations unies sur le terrain avait été informée que Juba avait "officiellement ordonné le retrait d'Abyei de la force de police du Soudan du Sud".

"A la suite de cette annonce, quelque 700 policiers Sud-Soudanais ont regagné le Soudan du Sud avec le soutien logistique de la mission de l'ONU", a ajouté le porte-parole."La mission de l'ONU est en train de vérifier que tous les policiers du Soudan du Sud se sont retirés de la zone d'Abyei", a-t-il précisé.

Cette vérification pourrait prendre plusieurs jours, ont indiqué de fonctionnaires onusiens.

Les forces armées de Khartoum contrôlent Abyei malgré la présence d'environ 4.000 casques bleus éthiopiens déployés par l'ONU pour assurer la démilitarisation de la zone.

Les habitants d'Abyei, une région aux terres fertiles, devaient se prononcer par référendum en janvier 2011 sur leur rattachement au Sud ou au Nord, mais une controverse sur les critères d'inscription sur les listes électorales a empêché la tenue du scrutin.