Libye: l'ex-chef du renseignement Abdallah al-Senoussi arrêté

20 novembre 2011 à 16h14 par La rédaction

TRIPOLI (Libye) (AFP) - (AFP)

L'ancien chef des services des renseignements libyens, Abdallah Al-Senoussi, recherché par la Cour pénale internationale (CPI), a été arrêté dimanche dans le Sud libyen, ont annoncé des responsables libyens.

"Abdallah al-Senoussi a été arrêté dans la région d'al-Guira, dans le sud du pays", a déclaré à l'AFP à Tripoli un haut responsable du Conseil national de transition (CNT) sous couvert de l'anonymat.

A Benghazi (est), Béchir al-Oueidat, chef du conseil militaire de Wadi Chati, dont dépent Al-Guira, a précisé que M. Senoussi avait été arrêté dimanche par des brigades d'anciens combattants rebelles du Sud libyen.

"Nous avions des doutes sur la présence d'Abdallah al-Senoussi dans la région.Il a été arrêté dans la maison de sa soeur à Al-Guira, il n'a opposé aucune résistance", a-t-il ajouté, expliquant que l'ancien chef des renseignements n'avait que quelques armes personnelles avec lui.

 "Il va être remis aux autorités compétentes" du CNT, a-t-il ajouté sans préciser dans quels délais.

M. Oueidat se trouvait à Benghazi pour une réunion de l'armée sous l'égide du CNT, au cours de laquelle un officier est monté à la tribune pour annoncer l'arrestation de "ce terroriste, cet assassin, Abdallah al-Senoussi", sous les applaudissements des centaines d'officiers présents.

"Nous remercions Dieu pour cette victoire", a déclaré le ministre de la Défense, Jalal Dgheili, présent à cette réunion.

Des commandants sur le terrain ont confirmé l'arrestation, selon un membre du "Conseil des thowar (révolutionnaires)" de Tripoli.

Lors d'une conférence de presse à Tripoli, le vice-président et porte-parole du CNT, Abdelhafidh Ghoga, s'est de son côté montré prudent, annonçant avoir été informé de l'arrestation de M. Senoussi par une brigade dans le Sud libyen mais ajoutant: "Vu les difficultés de communications avec le Sud, nous ne pouvons pas confirmer pour l'instant".

Interrrogé par l'AFP, le ministre de la Justice, Mohammed al-Allagui, a lui aussi déclaré qu'il n'était pas en mesure de confirmer l'information dans l'immédiat.

Comme Seif al-Islam Kadhafi, arrêté dans la nuit de vendredi à samedi, M. Senoussi fait l'objet depuis le 27 juin d'un mandat d'arrêt de la CPI pour crimes contre l'humanité.

Agé de 62 ans, Al-Senoussi, beau-frère de Mouammar Kadhafi, a aussi été condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité par la cour d'assises de Paris en mars 1999 pour son implication dans l'attentat contre un DC-10 de la compagnie UTA en 1989, qui avait fait 170 morts.