Mali: le président de transition "renouvelle sa gratitude" aux armées étrangères

Par AFP

AFRICA RADIO

Le président de transition malien Bah Ndaw a renouvelé mardi soir "la gratitude" son pays aux armées étrangères, engagées dans la guerre contre les jihadistes, à la veille d'une manifestation à Bamako pour le départ de l'armée française.

"Je voudrais renouveler la gratitude de notre pays envers la communauté internationale dont les armées sont à nos côtés et dont les soldats risquent leu vie pour la libération de notre pays", a déclaré M. Ndaw dans un discours sur la télévision publique, à l'occasion du 60e anniversaire mercredi de l'armée malienne.Cet anniversaire est célébré alors qu'une manifestation contre la présence militaire française au Mali est prévue le même jour dans l'après-midi à Bamako, à l'appel d'un collectif formé d'organisations de la société civile, de partis politiques et d'activistes.Le président Ndaw a appelé à une "alliance sacrée" autour de l'armée malienne, "d'autant plus salutaire que (son) 60e anniversaire s'inscrit dans un contexte particulièrement éprouvant pour notre pays qui est en guerre depuis bientôt dix ans" contre les jihadistes.C'est du nord du Mali qu'est partie en 2012 une rébellion d'indépendantistes, de salafistes et de jihadistes qui marque le début de l'actuel conflit. Depuis, le Mali est pris dans une tourmente de violences jihadistes et intercommunautaires qui ont fait des milliers de morts. Elles se sont propagées au centre du pays, au Burkina Faso et au Niger.Bah Ndaw, ancien officier sorti de sa retraite par les colonels qui ont renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta en août, a prêté serment fin septembre à la présidence, l'un des organes de la transition mis en place par les militaires.Ces derniers ont promis de rendre les rênes aux civils après des élections. Après avoir envisagé une période de transition allant jusqu'à trois ans, les colonels se sont engagés à le faire au bout de 18 mois.