Mali: un gendarme tué dans l'attaque d'un poste de contrôle

Par AFP

AFRICA RADIO

Un gendarmé a été tué lundi au Mali dans l'attaque d'un poste de contrôle par des hommes armés à Goundam, dans le nord du pays en proie aux violences jihadistes, a-t-on appris de sources militaires.

"Six hommes armés à bord d'un véhicule Toyota-Cruiser" ont "ouvert le feu" sur des éléments de la gendarmerie au check-point à l'entrée de la ville de Goundam, sur la route menant à Tombouctou, a indiqué une source sécuritaire.Après "quelques échanges de tirs", les "assaillants ont disparu", dit la même source, qui fait état d'un gendarme tué.La mort du gendarme a été confirmée à l'AFP par une autre source sécuritaire malienne.Les assaillants ont simulé une panne de leur véhicule aux abords du check-point puis l'ont poussé pour s'en approcher avant d'ouvrir le feu, a détaillé une source onusienne.L'attaque n'a pas été immédiatement revendiquée.Des éléments du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM, affilié à Al-Qaïda) sont implantés dans cette région, où sont également présents d'autres groupes armés, dont certains signataires de l'accord de paix de 2015, des bandits et des trafiquants en tous genres.Le Mali, qui s'enfonce depuis le début de la crise en 2012 dans une spirale de violences ininterrompues, a encore été le théâtre depuis le début de l'année de plusieurs attaques meurtrières.Six soldats maliens ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche dans le centre du pays par de présumés jihadistes.Dans la région de Tombouctou, quatre soldats ivoiriens de la Mission de l'ONU au Mali, la Minusma, ont été tués mi-janvier par l'explosion d'un engin explosif improvisé (IED) au passage de leur blindé.